6 astuces pour rédiger un CV sans expérience

6 astuces pour rédiger un CV sans expérience

6 astuces pour rédiger un CV sans expérience 800 800 Charlotte Oloton

Aujourd’hui, on te propose de se pencher sur la pénible tâche d’élaborer un CV étudiant sans expérience professionnelle. Rédiger un CV lorsqu’on n’a pas encore eu d’expériences peut parfois s’avérer difficile. Chez Tyro, on reçoit des centaines de candidatures chaque jour, on peut donc dire, sans rougir, qu’on pèse dans le game du CV. Voici nos conseils pour la rédaction de ton CV d’étudiant débutant !

 

Le CV, une histoire de première impression

Un recruteur ne passe en général pas plus de 3 minutes à regarder un CV. Inutile donc de préciser que la première impression est dé-ci-si-ve. Un CV modèle est un CV rapidement et facilement lisible. En quelques secondes, le recruteur doit percevoir les informations essentielles donc ne jamais surcharger ton CV et perdre le recruteur dans un trop-plein d’informations qu’il ne prendra pas la peine de déchiffrer. Le tout doit tenir en UNE SEULE PAGE UNIQUE. Et ça, ce n’est pas discutable.

Il existe des outils très simples, comme Canva, pour réaliser un CV qui claque. Si tu ne te sens pas l’âme d’artiste, tu peux toujours acheter un modèle de CV. Tu peux par exemple en trouver sur cette boutique (avec, en prime, des explications pour les moins geek) !

Let’s begin!

La base du CV étudiant, ce sont tes coordonnées exactes et à jour. Si tu te plantes ici, tu ne seras pas joignable et tu risques de passer à côté d’une opportunité. Mets en évidence ton nom, prénom, email, adresse et numéro de téléphone. Ajoute une phrase courte expliquant le type de stage/job que tu recherches, la durée et tes disponibilités, cela aidera le recruteur à comprendre rapidement tes besoins sans avoir à vérifier ailleurs.

Les études

Oublie le nom de ton école primaire et celle de tes secondaires (collège); ce qui nous intéresse, c’est ce qui se passe après ta rhéto (terminale) ! Indique ton année d’étude, ainsi que ta majeure et ta mineure. Et si tu es jeune diplômé, balance le titre pompeux de ton mémoire. On veut du lourd.

Quand tu n’as pas encore de réelle expérience professionnelle, tu peux mettre l’accent sur des projets scolaires assez conséquents auxquels tu as participé et dans lesquels tu t’es investi. En enseignement supérieur, de nombreux projets de groupe peuvent être très formateurs et en collaboration avec des entreprises, alors mets-les en avant quand ils sont pertinents en soulignant les compétences que tu as acquises.

Ton expérience professionnelle

Ici, les petits gars, le mot résumé prend tout son sens. Sois concis, to the point. Ne mets que les expériences qui te semblent les plus pertinentes et décris la fonction que tu as jouée en une ou deux phrases courtes. Si tu n’as que très peu d’expérience à mettre en avant et que celles-ci sont des jobs étudiants, qu’à cela ne tienne ! Tout est dans la formulation. Ton simple job d’été de serveur est en réalité un poste d’employé de salle pendant lequel tu as pu faire du service en salle et devenir autonome ou encore acquérir des compétences en relationnel grâce à ton contact avec le client.

Mets l’accent sur tes compétences

Es-tu le maître d’Excel ? Expert en Photoshop ? The king of Powerpoint ? Inscris bien les logiciels, programmes, tools que tu maîtrises. Sois honnête ne te prends pas pour Bill Gates, note ton niveau de virtuosité en toute intégrité. Le plus facile, c’est de créer une échelle de valeurs et de noter toutes tes hard skills sur la même échelle. Évite cependant les échelles visuelles approximatives comme les jauges plus ou moins remplies. Tes compétences doivent être claires. Si tu n’as pas ou peu de compétences techniques, soigne ta liste de soft skills et évite les clichés (coucou les “dynamiques et proactifs”).

Do you speak English?

Les langues sont un réel atout sur le marché du travail. Utilise la même échelle que pour tes compétences et, again, sois honnête. Si tu as passé des horribles examens (TOEIC, TOEFL ou IELTS) pour évaluer ton niveau, indique-le. Cela ne sert à rien de survendre tes capacités, imagine-toi au boulot entouré d’une équipe qui ne parle pas du tout ta langue. Pas très marrant, si?

Des hobbies sur ton CV, yay or nay?

Lister tes hobbies, expérience associative et extra-scolaires dans ton CV te permet de dévoiler un peu de ta personnalité et d’éventuellement pallier à ton absence d’expérience professionnelle dans une certaine mesure. C’est l’occasion d’attiser la curiosité de ton recruteur et de créer du lien, tout en mettant en avant d’autres qualités qu’un recruteur apprécie. Par exemple, faire partie d’une équipe de sport pendant plusieurs années lui assure que tu as su développer un certain esprit d’équipe. Signaler que tu fais du dessin peut attester d’une créativité qu’il ou elle recherche.

L’idéal est de ne mettre que les sujets où tu te sens assez à l’aise et passionné(e) pour avoir une petite conversation à ce sujet. N’indique pas les sports extrêmes, si tu as une fois été en classe de neige quand tu avais 8 ans.

Quel format pour ton CV ?

Avant de te laisser voler de tes propres ailes, notre dernier conseil, est d’exporter ton CV dans un format lisible par tous. Tu l’as compris, pas de fichier Word (jamais !) ; le pdf est ton meilleur ami.

Tu sais maintenant comment rédiger un top CV sans avoir trop d’expérience professionnelle, il est temps de l’envoyer ! Si tu es à la recherche d’un job ou d’un stage stimulant, n’hésite pas à t’inscrire sur Tyro. Nous recrutons des stagiaires et jeunes diplômés pour des entreprises en pleine croissance.