Prêt à lancer ta startup?

Tu es étudiant? Intéressé par l'entrepreneuriat? Tu t’es demandé si tu voulais te lancer? On passe en revue les étapes du lancement à la vente de ta startup. Quelques conseils pour t’aiguiller et les bonnes questions à se poser!


Step One: Une question pour toi!

“Est-ce que je veux entreprendre ?” Réponse par oui ou non, c’est plutôt simple comme question. Mais c’est la première que tu te poses en amont de cette fabuleuse aventure où tu vas créer ton entreprise en partant de zéro.

C’est l’envie de construire qui doit guider tout entrepreneur. Confiant dans ses capacités à éviter les nombreux obstacles qu'il va retrouver tout au long de son périple.

Rencontrer et échanger avec des entrepreneurs à propos de leurs expériences et recueillir de précieux conseils pour être 100% sûr de sa démarche.

Ajoutez à cela une grande dose d’introspection. Décelez vos faiblesses qui pourraient entraver votre projet et son évolution.

Step Two: Yes please!

Maintenant que tu as répondu un grand OUI à cette question, prends conscience du chemin que tu t'apprêtes à parcourir. Entrepreneur, oublies le 9-17, tu ne vas pas compter tes heures. Tu seras aussi amené à porter multiples casquettes. Comptabilité/finance,  recrutement, business development et marketing seront tes plats de résistance au cours de cette aventure. Et en plus de cela, tu devras te projeter à long terme et fixer des objectifs concrets à atteindre.

Step Three: Choisis les bonnes personnes

Tu as dû entendre parler du cofondateur! Les choix que tu feras pour constituer ton équipe auront un impact considérable sur les performances de ta startup.

Recrute des personnes complémentaires qui vont compenser tes faiblesses.

Tu peux aussi regarder du côté des offres d’accompagnements offertes par incubateurs et accélérateurs qui sont de très bonnes options pour du support et t’aiguiller dans ton aventure.

Step Four: Mon produit/offre est différent(e)

Quels sont les points de démarcation de ton produit. Quelle valeur ajoutes-tu à l’offre préexistante. Faire des recherches approfondies du marché que tu veux pénétrer et identifier les manques dans l'offre des compétiteurs.

Ta période de lancement est une phase de test. Vas-tu attirer des clients/users et quels seront les feedbacks de ceux-ci?

Step Five: Et les finances dans tout ça?

Lancer un projet demande des fonds. Rien d’extravagant mais l’objectif n’est pas de brûler ses économies. Pourquoi ne pas toucher des allocations chômages, se lancer part-time et garder une activité rémunérée. Si ce projet n’est pas un objectif immédiat mais une option dans quelques années, mettre un petit peu d’argent de côté (5000-10000€) est très certainement la meilleure idée pour avoir un capital de départ lors du lancement.

Step Six: 90% de chance d’...

Échouer, oui, donc 10% de réussir. Ca fait peur et des doutes s’immiscent sur notre capacité à lancer une startup et à la faire grandir. Ce sont des données à avoir en tête pour être prêt à toute éventualité mais cela nous poussera à donner tout ce qu’on a dans le projet et éviter les regrets.

L’échec n’est pas une fin en soi. Toutes les skills que tu auras développées au cours de cette aventure seront très utiles pour le reste de ta carrière professionnelle.


Notre société étant de plus en plus friande de l’entrepreneuriat, nous sommes en droit d’espérer que les gouvernements mettent en place des politiques pour faciliter l’innovation et le désir de création. Des aides financières et logistiques pour les entrepreneurs en devenir élargiront les options à la sortie des études et ne freineront pas des wannabe entrepreneurs de se lancer dans le grand bain. L’entrepreneuriat est reconnu comme le travail de demain.